Deux lauréats reçus par l'Académie de Lille pour le lancement du concours Moteur! dans les Hauts-de-France

Ce mardi 4 décembre, la rectrice de l’Académie de Lille, Madame Valérie Cabuil, avait invité l’équipe Moteur! à présenter son projet devant les chefs d’établissements des Hauts-de-France au sein du grand amphithéâtre de la faculté des Sciences juridiques, politiques et sociales de Lille.

Deux lauréats, Maéva Nunes (lauréate du concours de l’Académie d’Amiens 2018) et Marin de Corta (lauréat du concours national 2018) avaient fait le déplacement pour l’occasion.

Lancement-concours-moteur-academie-lille(2).jpg
Lancement-concours-moteur-academie-lille.jpg

Devant un parterre de plus de 300 proviseurs de lycées, principaux de collèges, et directeurs de CIO, ils ont témoigné de leur expérience Moteur! et de l’accompagnement dont ils ont bénéficié dans le cadre de ce concours.

Nous vous proposons de découvrir ci-dessous, l’intervention filmée de Maéva et le texte rédigé par Marin.

Bravo à tous les deux pour ces mots qui ont su convaincre tous les représentants de l’Éducation Nationale présents dans l’amphithéâtre, ainsi que la rectrice de l’Académie de Lille.

Bonjour Mesdames, Bonjour Messieurs

Si on m’avait dit un jour qu’à 16 ans, je parlerai devant 200 proviseurs ou que je monterai les marches du Festival de Cannes grâce à un acteur de 103 ans…

Je vous avoue que je ne l’aurai pas forcément cru tout de suite.

Comme quoi, tout est possible !

« Tout est possible », c’est aussi le leitmotiv du projet moteur que je représente ici cet après-midi avec Maeva.

Moteur c’est quoi ? Concrètement, Moteur, c’est un projet sociétal  destiné aux 14/22 ans et qui vise à aider les jeunes à construire leur avenir grâce à une notion d’exemplarité. Réaliser une mini vidéo d’une minute 30, pas besoin d’être un spécialiste en informatique, sur une personne de notre entourage qui nous inspire , une personne à qui on aimerait ressembler.

14/22 ans, c‘est dans cette fourchette d’âge que nos valeurs se mettent en place et ce sont des personnes « influentes » qui nous aide à nous construire. Seul on ne résout rien. Tout le monde sur cette planète a des problèmes et tout le monde s’en sort généralement  parce qu’ils croisent quelqu’un un jour sur leur chemin, quelqu’un qui devient leur solution.

Moi, j’ai choisi de rendre hommage à mon grand-père , enfin plus exactement à mon arrière-grand-père mais comme je l’appelle « mon grand-père », j‘ai gardé cette appellation pour le film. Mais bien sûr, d’autres personnes croisés depuis ma naissance auraient pu aussi faire l’objet de ce film.

Est-ce que, par exemple, VOUS, vous vous êtes déjà posé la question de savoir  QUI dans votre entourage a eu une importance considérable dans votre construction d’homme et de femme et vous a aidé à devenir la personne que vous êtes aujourd’hui?

QUI choisiriez-vous pour faire le film de Moteur si vous deviez le faire ?  

Peut-être que VOUS MEME êtes une personne influente pour quelqu’un ?

Peut-être êtes-vous pour quelqu’un un modèle, un allié, un confident, un moteur…

Quelle influence avons-nous finalement sur les gens ? 

Cette après-midi, j’aimerai vous donner l’envie d’encourager vos élèves à tenter l’aventure moteur. Si vous trouvez le projet intéressant et que vos équipes enseignantes sont motivées, c’est une réelle opportunité pour vos jeunes : personnellement, c’est aussi un adulte, en l’occurrence ma maman, qui m’a convaincu de faire ce concours.

Moteur nous donne une chance de nous exprimer, de dire ce qui est important pour nous, de partager nos valeurs de jeunes d ‘aujourd’hui et d’adultes de demain. 

Ce concours , c’est une chance, que nous offre moteur. Dommage de ne pas essayer. Rien à perdre et tout à gagner : tout à gagner parce que même si nous ne sommes pas dans les 10 premiers gagnants, « nous gagnons quand même » car nous avons fait plaisir à une personne autour de nous qui ne s’était peut-être jamais rendu compte de l’importance qu’elle avait pour nous. En ce sens, pour moi, ma plus belle récompense a été de voir le visage de mon grand-grand-père s’illuminer en regardant mon film.

Pour être honnête, je ne m’attendais vraiment pas à cela.

Donc finalement, même sans être lauréat, on gagne deux fois: une fois pour la satisfaction personnelle d’avoir mené un projet à terme et une fois pour la personne qu’on a choisie.

Mais on peut aussi gagner 3 fois car si nous sommes dans les 10 premiers, Moteur nous emmène à Cannes après un visionnage des films par un jury présidé par Mathieu Kassovitz .

Outre cette parenthèse magique, Cannes n’est pas une fin en soi. Bien au contraire, pour les gagnants, c’est le départ d’une aventure : moteur continu à nous suivre après avec , par exemple, des stages pour nous aider dans notre orientation comme cela a été le cas à la Toussaint où nous avons eu  la chance de participer, entre autres, à un atelier d’éloquence dispensé par Bertrand Perier,  un avocat qui écrit des livres sur l’art oratoire.

Une chance pour nous. Une énorme chance donc ! Et je crois qu’il faut saisir sa chance quand elle passe à côté de soi.

Pour finir, je voudrais redire encore une fois  merci à Moteur de nous avoir fait confiance,  merci de m’avoir fait confiance. Je suis ravi d’avoir pu témoigner aujourd’hui devant vous. Ça a été pour moi l’occasion de rendre un petit peu à Moteur ce qu’il m’apporte.

Merci à toute l’équipe pour tout ce qu’ils font pour les jeunes. Ils peuvent être fier d’eux.

Enfin, merci à mon grand-père sans qui, je ne serai pas devant vous aujourd’hui. 

Grâce à Moteur, je pense qu’il va vivre encore très longtemps…

Merci pour votre écoute.