Deux lauréats reçus par l'Académie de Lille pour le lancement du concours Moteur! dans les Hauts-de-France

Ce mardi 4 décembre, la rectrice de l’Académie de Lille, Madame Valérie Cabuil, avait invité l’équipe Moteur! à présenter son projet devant les chefs d’établissements des Hauts-de-France au sein du grand amphithéâtre de la faculté des Sciences juridiques, politiques et sociales de Lille.

Deux lauréats, Maéva Nunes (lauréate du concours de l’Académie d’Amiens 2018) et Marin de Corta (lauréat du concours national 2018) avaient fait le déplacement pour l’occasion.

Lancement-concours-moteur-academie-lille(2).jpg
Lancement-concours-moteur-academie-lille.jpg

Devant un parterre de plus de 300 proviseurs de lycées, principaux de collèges, et directeurs de CIO, ils ont témoigné de leur expérience Moteur! et de l’accompagnement dont ils ont bénéficié dans le cadre de ce concours.

Nous vous proposons de découvrir ci-dessous, l’intervention filmée de Maéva et le texte rédigé par Marin.

Bravo à tous les deux pour ces mots qui ont su convaincre tous les représentants de l’Éducation Nationale présents dans l’amphithéâtre, ainsi que la rectrice de l’Académie de Lille.

Bonjour Mesdames, Bonjour Messieurs

Si on m’avait dit un jour qu’à 16 ans, je parlerai devant 200 proviseurs ou que je monterai les marches du Festival de Cannes grâce à un acteur de 103 ans…

Je vous avoue que je ne l’aurai pas forcément cru tout de suite.

Comme quoi, tout est possible !

« Tout est possible », c’est aussi le leitmotiv du projet moteur que je représente ici cet après-midi avec Maeva.

Moteur c’est quoi ? Concrètement, Moteur, c’est un projet sociétal  destiné aux 14/22 ans et qui vise à aider les jeunes à construire leur avenir grâce à une notion d’exemplarité. Réaliser une mini vidéo d’une minute 30, pas besoin d’être un spécialiste en informatique, sur une personne de notre entourage qui nous inspire , une personne à qui on aimerait ressembler.

14/22 ans, c‘est dans cette fourchette d’âge que nos valeurs se mettent en place et ce sont des personnes « influentes » qui nous aide à nous construire. Seul on ne résout rien. Tout le monde sur cette planète a des problèmes et tout le monde s’en sort généralement  parce qu’ils croisent quelqu’un un jour sur leur chemin, quelqu’un qui devient leur solution.

Moi, j’ai choisi de rendre hommage à mon grand-père , enfin plus exactement à mon arrière-grand-père mais comme je l’appelle « mon grand-père », j‘ai gardé cette appellation pour le film. Mais bien sûr, d’autres personnes croisés depuis ma naissance auraient pu aussi faire l’objet de ce film.

Est-ce que, par exemple, VOUS, vous vous êtes déjà posé la question de savoir  QUI dans votre entourage a eu une importance considérable dans votre construction d’homme et de femme et vous a aidé à devenir la personne que vous êtes aujourd’hui?

QUI choisiriez-vous pour faire le film de Moteur si vous deviez le faire ?  

Peut-être que VOUS MEME êtes une personne influente pour quelqu’un ?

Peut-être êtes-vous pour quelqu’un un modèle, un allié, un confident, un moteur…

Quelle influence avons-nous finalement sur les gens ? 

Cette après-midi, j’aimerai vous donner l’envie d’encourager vos élèves à tenter l’aventure moteur. Si vous trouvez le projet intéressant et que vos équipes enseignantes sont motivées, c’est une réelle opportunité pour vos jeunes : personnellement, c’est aussi un adulte, en l’occurrence ma maman, qui m’a convaincu de faire ce concours.

Moteur nous donne une chance de nous exprimer, de dire ce qui est important pour nous, de partager nos valeurs de jeunes d ‘aujourd’hui et d’adultes de demain. 

Ce concours , c’est une chance, que nous offre moteur. Dommage de ne pas essayer. Rien à perdre et tout à gagner : tout à gagner parce que même si nous ne sommes pas dans les 10 premiers gagnants, « nous gagnons quand même » car nous avons fait plaisir à une personne autour de nous qui ne s’était peut-être jamais rendu compte de l’importance qu’elle avait pour nous. En ce sens, pour moi, ma plus belle récompense a été de voir le visage de mon grand-grand-père s’illuminer en regardant mon film.

Pour être honnête, je ne m’attendais vraiment pas à cela.

Donc finalement, même sans être lauréat, on gagne deux fois: une fois pour la satisfaction personnelle d’avoir mené un projet à terme et une fois pour la personne qu’on a choisie.

Mais on peut aussi gagner 3 fois car si nous sommes dans les 10 premiers, Moteur nous emmène à Cannes après un visionnage des films par un jury présidé par Mathieu Kassovitz .

Outre cette parenthèse magique, Cannes n’est pas une fin en soi. Bien au contraire, pour les gagnants, c’est le départ d’une aventure : moteur continu à nous suivre après avec , par exemple, des stages pour nous aider dans notre orientation comme cela a été le cas à la Toussaint où nous avons eu  la chance de participer, entre autres, à un atelier d’éloquence dispensé par Bertrand Perier,  un avocat qui écrit des livres sur l’art oratoire.

Une chance pour nous. Une énorme chance donc ! Et je crois qu’il faut saisir sa chance quand elle passe à côté de soi.

Pour finir, je voudrais redire encore une fois  merci à Moteur de nous avoir fait confiance,  merci de m’avoir fait confiance. Je suis ravi d’avoir pu témoigner aujourd’hui devant vous. Ça a été pour moi l’occasion de rendre un petit peu à Moteur ce qu’il m’apporte.

Merci à toute l’équipe pour tout ce qu’ils font pour les jeunes. Ils peuvent être fier d’eux.

Enfin, merci à mon grand-père sans qui, je ne serai pas devant vous aujourd’hui. 

Grâce à Moteur, je pense qu’il va vivre encore très longtemps…

Merci pour votre écoute.

Moteur! lance la saison 3 dans les Hauts-de-France. 

Le Concours de l'académie de Lille sera ouvert par la Rectrice à l'occasion d'une conférence Moteur! réunissant tous les chefs d'établissements du territoire.

Ce mardi 4 décembre, Madame Valérie Cabuil, rectrice de l’Académie de Lille, a invité l’équipe Moteur! à présenter son projet devant les chefs d’établissements des Hauts-de-France. Elle a convié les principaux des collèges des réseaux d’éducation prioritaire, les proviseurs des lycées d’enseignement général et technologique, les proviseurs des lycées professionnels et les directeurs de CIO à une réunion à la faculté des Sciences juridiques, politiques et sociales de Lille.

Caroline Sénéclauze, présidente et fondatrice du projet Moteur! présentera l’association et le concours aux côtés de la rectrice et de Charles Pépin invité par l'association pour prendre la parole sur le theme de "L'admiration, moteur de la confiance en soi"

Charles Pépin, philosophe et professeur au lycée d’état de la Légion d’Honneur est l'auteur de nombreux ouvrages dont les “Vertus de l’échec” et dernièrement “La Confiance en soi, une philosophie”. Le philosophe présentera le sujet de son dernier ouvrage et explorera tous les ressorts de la confiance en soi avec un éclairage particulier sur l’admiration et l'exemplarité qui permettent de développer la confiance en soi des jeunes, question centrale en terme d'égalité des chances.

“L’admiration (…) : un intérêt d’autant plus vif pour le talent des autres qu’il nous dit quelque chose de la possibilité de notre propre talent. Admirer, ce n’est pas vénérer, ce n’est pas s’oublier dans la contemplation du talent de l’autre. C’est se nourrir. Prendre exemple sur ceux qui ont osé suivre leur étoile pour entreprendre de chercher la sienne. Que nous dit leur exemple ? Qu’il est possible de devenir soi. Admirer c’est prendre son élan”

Charles Pépin - Extrait de “La Confiance en soi, une philosophie”

Pour illustrer ces propos, deux jeunes lauréats du concours 2018, Maéva et Marin, témoigneront sur leur expérience Moteur! dans le cadre des différentes expériences et soutien dont ils ont bénéficié. Une professeure de français du Collège d'Aramont à Verberie, Madame Cathy de Souza, interviendra également pour témoigner de son expérience dans le cadre  du Concours de l'académie d'Amiens en 2017 dans son Collège et de tous les bénéfices de cette expérience sur sa classe et individuellement sur ses élèves.

Moteur! présentera également le Kit pédagogique réalisé pour faciliter la démarche des professeurs dans la création de "Classes Moteur!". Ce Kit pédagogique a été rédigé par notre comité scientifique et les équipes de l'association Moteur!.

“Le concours Moteur ! propose une démarche pédagogique et didactique à travers un guide méthodologique à destination des enseignants qui permet d’intégrer l’action dans les processus d’apprentissage. Ce projet s’inscrit pleinement dans le projet académique car il participe à notre volonté collective d’accompagner chaque jeune vers la réussite en luttant contre toute forme de déterminisme. Par ailleurs, en mettant en valeur tous les talents et tous les potentiels et en renforçant l’estime de soi, le jeune peut ainsi mieux se projeter positivement dans l’avenir et se rendre véritablement acteur de son orientation.”

Madame Valérie Cabuil - Extrait de la lettre-invitation envoyée aux chefs d’établissements de l’Académie.

Moteur! remercie Madame Valérie Cabuil, rectrice de l’Académie de Lille pour son invitation qui permettra de mobiliser en 2019 tous les établissements des Hauts-de-France dans l’aventure Moteur!  

logo-academie-lille.png

Retour en images sur le campus Moteur!

18 jeunes lauréats se sont réunis du 20 au 24 octobre au Campus Véolia de Jouy-le-Moutier (95).  Au programme : des activités pour les amener à réfléchir à leurs parcours, rencontrer des personnes (très) inspirantes, développer leur leadership, pratiquer l’art de l’éloquence…. mais aussi chanter, rapper, filmer, jouer au foot ou au loup garou…. 

(Cliquez sur l’image pour faire défiler les photos)

Samedi 19 octobre

C'est au coeur de Paris, place du Châtelet que notre team Moteur! s'est retrouvée pour rejoindre le Campus Véolia, lieu d’accueil de notre séjour. Situé à Jouy-Le-Moutier dans le 95, notre équipée s’est armée de courage et a affronté le traffic tumultueux du transport public parisien, dans la joie et la bonne humeur ! Après un dîner bien mérité et des retrouvailles riches en émotion, une partie de foot nocturne s’est improvisée dans le gymnase du Campus.

Dimanche 20 octobre

Pendant la matinée, Juan Ignacio Davila a témoigné sur son expérience de réalisateur, sur son parcours qui l’a mené sur les terres néo-zélandaises pour le tournage du Seigneur des Anneaux ou dernièrement en Afrique sub-saharienne dans le cadre du projet I Am. Un échange riche et nourri s’est alors amorcé entre le réalisateur et les jeunes, curieux d’en savoir plus sur ses différentes expériences.

L’après-midi était consacré à l’éloquence et à la prise de parole en public. Animé par l’emblématique Bertrand Périer, avocat et professeur d’éloquence, nos jeunes ont été mis à rude épreuve et ont reçu un coaching personnalisé, tels des sportifs de hauts niveau. Cet atelier s’est achevé sur une séance de dédicace de son livre « La parole qui est un sport de combat » que nous avons offert à tous les jeunes.

Pour conclure cette journée, nous avons reçu la visite du comédien Maxence Gaillard, soutien historique du projet Moteur!. Maxence est venu passer la soirée avec nos jeunes et partager son expérience de vie, témoigner sur sa reconversion de l’entreprise à la scène et présenter sa première pièce de théâtre nouvellement produite. Un témoignage inspirant qui permis à de nombreux jeunes d’entrevoir de nouvelles perspectives d’avenir et surtout la persévérance qui consiste à suivre ses rêves…

Lundi 21 octobre

Journée dédiée au horsemanship. Ce programme construit autour de la médiation équine avait notamment pour objectif de sensibiliser le jeune à cette relation fragile et complexe entre le cheval et l’humain et aux notions de leadership et d’empowerment. Menée d’une main de maître par Walter Badet, horseman et Nadège Gajic son associée, les jeunes lauréats ont appris à apprivoiser le cheval, à ressentir ses émotions et comprendre son fonctionnement.

En soirée, Sébastien Folin, animateur de TV et producteur, soutien et ami du Projet Moteur!, est venu revoir nos jeunes quelques mois après les avoir accompagnés au Festival de Cannes 2018. Il rencontra par la même occasion les lauréats 2017. Ce fut l'occasion pour ces jeunes d’échanger sur leurs expériences respectives post-Cannes et de faire part de leurs projets personnels et professionnels.

Mardi 22 octobre

Mardi matin, l’équipe de Map Réussite, partenaire du Projet Moteur! est venue animer un atelier autour de l’introspection et de l’orientation professionnelle, médié par un sérious game. Par groupe de 7 ou 8, les lauréats ont participé à ce jeu de plateau afin de connaitre les moteurs de leur  réussite, leurs valeurs et leurs envies.

Dans l’après-midi, Marc Cheb Sun, Ismael M’baye et Virginie Minh Deprat sont venus rencontrer nos jeunes et échanger sur leurs expériences passées, actuelles et futures. Ces témoignages nourris d'espoirs et d’anecdotes inspirantes ont permis à nos jeunes de découvrir des parcours de vie atypiques et de s’imprégner de la résilience, de l’énergie et du courage caractérisant chacun de ces intervenants.

Pour clore ce campus, un ciné-débat a été organisé en partenariat avec le CNC et Unis-Cité, autour de la projection du film « Le bleu blanc rouge de mes cheveux ». Notre intervenant et ambassadeur de l’association Unis-Cité, William Lodoisk, nous a proposé un dialogue à l’issue de la projection.

Un immense merci à notre partenaire les Fondations Edmond de Rothschild qui nous permet d’inscrire notre projet Moteur! dans la durée.

Un campus pour libérer son potentiel individuel et collectif

L’association Moteur! et les Fondations Edmond de Rothschild offrent une suite aux lauréats issus des deux promotions 2017 et 2018 du Concours. 18 jeunes se réuniront du 20 au 24 octobre 2018 au Campus Véolia de Jouy-le-Moutier (95) pour participer à des ateliers inspirants autour de l’empowerment et du leadership sur trois journées pleines.

Bootcamp-logo.jpg

Ce « Campus Moteur! » a pour objectif de mettre en lumière leur talent et leur potentiel de leadership. Les lauréats auront l’opportunité de participer à différents moments d’inspirations et d’échanges.

Au programme :

• Un atelier d’éloquence par Bertrand Périer (documentaire À voix haute)

• Une journée dédié au leadership et à l’empowerment via la médiation équine (horsemanship)

• Un atelier autour de l’orientation professionnelle par le biais de « serious game » innovants.

• Un ciné/débat animé par un coordinateur du programme « Cinéma et Citoyenneté » co-développé avec le CNC et Unis-Cité, partenaires du Projet Moteur!.

• Un après-midi autour de personnalités inspirantes qui viendront témoigner pour échanger et partager leurs expériences de vie.

• Une masterclass sur la réalisation animée par Juan Ignacio Davila, réalisateur et fondateur du projet « au bout de la route ».

Une lauréate Moteur! remporte le prix Julie Huynh en France

Chloe-bogota.jpg

Le prix Julie Huynh a été créé par l’Ambassade de France en Colombie et la Mairie de Bogota pour soutenir le volontariat social. Il porte le nom d’une jeune femme tragiquement décédée en juin 2017 dans un attentat à Bogota. Julie venait de terminer 6 mois de stage au sein de l’organisation Projeter Sans Frontière.

Chloé titulaire d’un BTS Commerce International / Édouard Gand Amiens a été lauréate du concours vidéo Moteur! édition spéciale Académie d’Amiens avec un film (lien) qui rend hommage à son entourage.

Fortement motivée pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion, et poursuivre l’aventure humaine avec Moteur!, Chloé s’est portée candidate pour un service civique auprès de l’association « Projeter sans Frontières » pour une mission franco-colombienne définie en partenariat avec La Guilde Européenne du Raid, l’Ambassade de France et Moteur! dans le cadre du développement de projets de mixité culturelle internationaux.

En Colombie, c’est Sandra Kathoryne Ipuz, en licence de biologie, qui a remporté le Prix. Elle est engagée auprès de Proyectar Sin Fronteras et intervient auprès des enfants des quartiers difficiles de Santa Marta de Bogota.

Les deux jeunes femmes travailleront en binôme, six mois en France, puis six mois en Colombie pour “renforcer les relations franco-colombiennes, tout en aidant les plus démunis. Nous voulons encourager les volontaires à donner le meilleur d’eux- mêmes ” dixit l’Ambassadeur lors de la remise de prix en Colombie. Chaque année, ils sont plus de cent à travailler bénévolement entre la France et la Colombie.

L’inspiration, l’exemplarité, le partage, la situation de la jeunesse dans les quartiers seront au centre de la mission.

Découvrez la vidéo de Chloé :